Rechercher
  • Objectifs Audoniens

A Saint-Ouen-sur-Seine, 6 élus restituent leur délégation au Maireet quittent la majorité municipale

Ce lundi 7 octobre, lors du conseil municipal de Saint-Ouen-s/-Seine, 6 élus ont pris la décision de restituer leurs délégations au Maire de la ville, M. William DELANNOY. Compte tenu des événements survenus lors des derniers conseils municipaux et des premières annonces en vue des échéances de mars 2020, ils ont choisi de prendre leurs responsabilités et d’envoyer un message politique fort. Ils expliquent leur démarche.


« Lors du conseil municipal du 20 mai 2019, le Maire a qualifié l’équipe qui l’a élu à sa tête de “majorité de merde“. Lors du conseil suivant, le 24 juin 2019, M. William DELANNOY a assumé ses propos et refusé de présenter des excuses à l’ensemble des élus de la majorité. Nous considérons qu’il est désormais impossible de faire partie d’une équipe qui accepte d’être ainsi traitée par son propre Maire. C’est pourquoi nous avons choisi de quitter ce soir la majorité afin de nous désolidariser de ces méthodes de travail.


Ce qui s’est passé lors des deux derniers conseils municipaux révèle bien la dégradation latente des relations humaines au sein de la majorité. Il est désormais clair que le Maire ne supporte plus la contradiction. Or, nous sommes convaincus qu’il est non seulement inévitable, mais aussi souhaitable que des dissensions et des divergences émergent au sein d’une majorité : c’est le propre de la démocratie. C’est une erreur de considérer que les divergences d’opinion rendent le dialogue impossible ; au contraire, elles le rendent nécessaire.


Nous refusons d’être cantonnés au rôle de caisse d’enregistrement des décisions prises par le Maire, car nous avons été élus par les Audoniens pour défendre leurs intérêts et non pour obéir à un édile. Nous ne nous opposons pas à une ligne politique mais à une méthode de travail : nous assumons le bilan des actions menées par cette majorité au court des six dernières années. La ville de Saint-Ouen-s/-Seine s’est transformée et nous sommes fiers d’y avoir activement participé par notre engagement de tous les jours. Nous voulons aujourd’hui poursuivre ce travail en agissant au service de tous les Audoniens.


Nous avons appris par voie de presse que le Maire sera candidat à sa propre succession en mars prochain et qu’il refuse catégoriquement de changer de méthode de travail. Nous prendrons donc nos responsabilités pour proposer une alternative au match qui s’annonce entre la gauche qui a trop longtemps fait la preuve de son incompétence et la droite qui a déjà attisé les clivages entre les Audoniens. Cela commencera par la création d’un groupe d’opposition au sein du conseil municipal, puis par la présentation d’une liste aux élections de mars 2020.

Nous appelons au rassemblement et au renouvellement pour construire un projet innovant pour notre ville, au-delà des clivages traditionnels, avec un objectif : agir pour les Audoniens. »


Liste des élus démissionnaires :

· Brigitte BACHELIER, 5e adjointe déléguée à la Culture, au Grand Parc, aux Puces, aux Relations internationales, aux Coopérations internationales, au Jumelage, au Cimetière ;

· Damien DUBUS, délégué au Commerce ;

· Julien DURO, délégué au Handicap ;

· Didier LEFORESTIER, délégué au Sport, au Transport ;

· Cyrille PLOMB, 4e adjoint délégué à la Jeunesse, au Sport, aux Vacances ;

· Francis VARY, 6e adjoint délégué au Plan de déplacement, Transport, au Stationnement, au Parking, aux Actions pour l’environnement, à l'Énergie, aux Intercommunalités & Conseiller territorial - Référent Plaine Commune pour la propreté et la voirie.


Discours prononcé lors du conseil municipal par Cyrille PLOMB en leur nom :


« Bonsoir à toutes et à tous,


Nous participons aujourd’hui à notre avant-dernier conseil avant les prochaines élections municipales. Alors que le bilan des six années de travail que nous avons mené au sein de la majorité n’a pas encore été dressé, les déclarations de candidature vont déjà bon train…


En arrivant aux responsabilités en 2014, nous étions tous animés d’une commune envie de changer la ville, après de longues décennies de gestion irresponsable et électoraliste, après de longues décennies de promesses financées par la dette. Tout était à refaire.


Durant ces six années, nous nous sommes donc attachés à œuvrer dans l’intérêt des Audoniens, grâce à la confiance qu’ils nous ont accordée. Avec l’étroite collaboration de l’administration et l’engagement irréprochable des agents municipaux, nous avons travaillé sans relâche au service de notre ville, pour en rendre la gestion plus sincère et le cadre de vie plus agréable.


Mais quand tout est à refaire, quand il y a tant de projets à mener, il y a forcément des avis divergents, des voix dissonantes, des critiques constructives. Il faut savoir les entendre pour agir collectivement. Loin d’être le défaut de notre majorité, c’était la force de notre liste citoyenne : nous voulions prendre nos responsabilités en assumant la diversité de nos profils et de nos sensibilités politiques.


Et pour cause : c’est de la diversité qu’émerge une majorité forte capable de créer le consensus. Nous vous avons déjà envoyé plusieurs alertes dans ce sens. Je veux vous dire, Monsieur le Maire, qu’une majorité hétérogène, diverse, ce n’est pas une « majorité de merde », comme vous l’avez dit, c’est tout simplement une majorité, formée de femmes et d’hommes engagés, dévoués, parfois en désaccord sur les décisions à prendre mais toujours en accord sur le but à poursuivre. Nous ne sommes pas une caisse d’enregistrement de vos décisions, mais bien des élus au service des Audoniens.

Parce que nous sommes convaincus que le potentiel de notre ville et de notre territoire est immense, parce que nous croyons qu’une vraie majorité se construit toujours dans le dialogue et parfois dans la contradiction, parce que nous voulons retrouver notre liberté d’agir pour les Audoniens, nous avons fait le choix, Monsieur le Maire, de vous restituer nos délégations et de démissionner de nos responsabilités d’adjoint. Nous quittons cette majorité de merde, comme vous l’avez qualifiée en conseil municipal en mai dernier. Le Préfet de Seine-Saint-Denis en a été informé ce jour par courrier recommandé.


Nous assumerons notre rôle de conseiller municipal jusqu’au bout et resterons dévoués au service des Audoniens.


Je vous remercie. »